09 février 2006

Un forum des métiers placé sous le signe du combat contre le CPE

Un forum des métiers, c'est une journée de mobilisation de tous les professionnels de l'éducation pour promouvoir la qualification professionnelle et les formations diplômantes dans notre région à nos jeunes collégiens.

Aujourd'hui, dans le vendômois, s'est tenu le forum des Métiers à l'espace culturel de Lunay. La visite des nombreux stands a montré combien notre territoire était riche en formation diverses; tous les métiers y étaient représentés: médico-social, métiers du bâtiment, de la restauration, les services aux personnes, la plasturgie ou bien le monde agricole et horticole... Quant aux jeunes, ils papillonnaient de stand en stand prenant des notes, posant des questions: cette journée leur était utile, et ils prenaient en main leur avenir. Ils étaient plus de 1200 aujourd'hui.

Une journée placée sous le signe de l'avenir, mais avec l'ombre du CPE, les interventions des différents élus ont pris un sens bien différent. Comment promouvoir la qualification et l'espérance quand le destin qui se dessinne est placé sous le signe de la précarité et du travail jetable? Comment valoriser le monde du travail quans celui-ci considère le jeune comme une denrée à prendre ou à jeter durant 2 années, sans préavis, ni raison valable? Alors, que ce soit le maire de Lunay, Sébastien Miralves, le maire de Vendôme, Daniel Chanet ou moi-même, c'est une condamnation sans appel que nous avons apporté à ce contexte bien paradoxal d'une valorisation de l'avenir mise à mal par la droite au pouvoir.


Ci-dessous texte de mon intervention:
La visite des stands vient de nous montrer une fois encore combien l’enjeu de la formation de nos jeunes, l’accès à des formations diplômantes, l’ouverture vers des nouvelles vocations est essentiel pour construire la société de demain.

Cette journée s’adresse aux jeunes de notre région. Elle leur permet de découvrir la richesse de nos formations, leur diversité, l’ampleur des débouchés. La présence des nombreux établissements de formation en est l’illustration.

Cette journée est primordiale pour offrir à nos jeunes des opportunités de trouver des formations adaptées à leurs projets, leur niveau scolaire, leurs choix professionnels.
L’information et l’orientation des jeunes est un élément déterminant dans leur l’insertion professionnelle. Une telle manifestation doit leur permettre d’associer la recherche d’une formation à la connaissance des métiers et de leurs évolutions et les mobiliser sur des parcours de formations qualifiantes.

Cette journée permet aussi de mettre en valeur les besoins en recrutement des différents secteurs professionnels. Et parler de besoin en recrutement n’est pas sans lien avec l’actualité qui évoque tant le taux de chômage élevé et dramatique chez les jeunes. Les statistiques démontrent que bien trop de jeunes sortent du système scolaire sans aucune qualification, diplôme, ni projet professionnel ; Ce sont eux les premiers touchés par le fléau du chômage. Les statistiques parlent, mais c’est bien des jeunes dont il est question : des jeunes qui aspirent pourtant à s’insérer dans la vie active, y donner un sens, pouvoir bénéficier d’un logement correct, d’un emploi de qualité et durable, ou bien fonder une famille. Une société où la jeunesse est en échec, sans débouché professionnel, est une société qui se perd.
La jeunesse doit pouvoir croire en son avenir, notre présence à tous aujourd’hui est de leur montrer le chemin à suivre, les parcours à entreprendre pour que cet avenir s’éclaircisse.

Cependant, le contexte économique actuel, face à cette montée inexorable du chômage chez les jeunes et des réponses politiques visant à les précariser un peu plus, ce que fait le CPE qui signe l’arrêt de mort du CDI, n’est pas la réponse que nos jeunes attendent. Ce propos peut paraître pessimiste, alors que nous sommes présents pour promouvoir l’avenir, mais malheureusement parfois l’actualité nous rattrape et quand elle dérape, il est aussi nécessaire de condamner ce qui porte le sceau du recul.
Une chose est sûre : la qualification et la formation restent les remparts contre toute forme d’exclusion. Notre région est déficitaire par rapport à la moyenne nationale en niveau de qualification. Les chiffres du chômage montrent aussi que le taux de chômage des jeunes y est plus élevé que la moyenne nationale. Nous avons là la preuve du défi majeur que nous devons collectivement relever, augmenter le niveau de qualification de nos jeunes, permettre la juste adaptation entre les formations et les débouchés professionnels. C’est tout l’enjeu aussi de la formation tout au long de la vie vers lequel nous devons aussi orienter nos réflexions. Promouvoir une école de la 2e chance est essentiel si nous ne voulons laisser personne sur le bord de la route.

L’an dernier, cette manifestation avait connu les aléas climatiques, nous valant quelques frayeurs puis un report, relevé tel un défi bien lourd pour les organisateurs. Cette année, le soleil est au rendez-vous. Votre présence bien nombreuse est à féliciter, car elle démontre l’importance que cette journée revêt pour la promotion des formations et le renforcement de l’information que nos jeunes ont besoin nécessairement pour avancer sur leurs choix en formation. Au nom du Conseil Régional et de Michel SAPIN, Président que je représente, permettez moi de vous remercier, et tout particulièrement les organisateurs, Alfred Pielot et Patrick Chene pour la coordination de ce projet.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Prouvons tous les jours notre détermination à combattre ces injustices ...
Oui la formation est le meilleur moyen d'orienter et de préparer à la vie professionnelle. C'est par elle que nous nous élèverons tous.

jack a dit…

Bonjour,

Vous allez intervenir le 18 février à 11H
Le contexte économique correspond au mode de recyclage d’argent choisi par les députés, conformément à l’idée qu’ils se font de l’Etre Humain face à la nécessaire organisation du monde.
Face à la montée du chômage que vous dites « inexorable », je vous invite à visiter le blog :

http://www.u-blog.net/duConcretContreLaMisere.org

La réponse est politique et Economique au noble sens de ces 2 termes
Cordialement vôtre

Jack Maillard

jack a dit…

Bonjour,

Vous allez intervenir le 18 février à 11H
Le contexte économique correspond au mode de recyclage d’argent choisi par les députés, conformément à l’idée qu’ils se font de l’Etre Humain face à la nécessaire organisation du monde.
Face à la montée du chômage que vous dites « inexorable », je vous invite à visiter le blog :

http://www.u-blog.net/duConcretContreLaMisere.org

La réponse est politique et Economique au noble sens de ces 2 termes
Cordialement vôtre

Jack Maillard