14 novembre 2005

Au lycée Ampère

Le 7 novembre dernier, Conseil d'administration du lycée Ampère où je siège en tant que réprésentante de la Région. Cela fait partie de nos missions, celle-ci me tient à coeur car elle concerne l'une de nos priorités et responsabilités, le fonctionnement des lycées et la qualité de vie des lycéens de notre région.

Je suis la représentante du conseil régional dans d'autres lycées dans le vendômois: lycée Ronsard, lycée St Joseph et lycée agricole (comme suppléante).
C'est autant de dossiers à suivre et d'interlocuteurs à connaître mais cela fait partie intégrante de notre rôle d'élu.

Le Lycée Ampère est un établissement d'enseignement professionnel, menuiserie, mécanique automobile ou bien agents de restauration entre autres, un éventail large de formations dans des conditions matérielles sans cesse en évolution pour ce lycée construit il y a plusieurs dizaines d'années. Un lycée à suivre avec attention tant les difficultés sont nombreuses, autant du côté du public qu'il accueille, que du côté du suivi de l'entretien des bâtiments puisque cet établissement doit être totalement rénové. Ces travaux se font étapes par étapes.

L'an dernier, nous avons inauguré des bâtiments pour la formation des agents de restauration. Actuellement, ce sont les blocs douches qui sont refaits à neuf pour la parfaite satisfaction des élèves: ceux-ci découvrent et utilisent le 1er bloc tout neuf depuis quelques jours.

L'ordre du jour de cette réunion consistait essentiellement à installer le nouveau conseil d'administration ainsi que les différentes commissions de l'établissement.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

En temps qu'ancienne syndicaliste lycéenne, cela me fait plaisir de voir une Conseillère Régionale aussi investie dans les Conseils d'Administration dans lesquels elle siège.
C'est si souvent le cas contraire et tellement décourageant pour tout les membres de ces CA.
Je t'embrasse.
Rose

BA a dit…

Merci Rose.. et pourtant ça fait partie de notre mission! je t'invite à aller sur le blog de Françoise Mesnard, collegue des Poitou Charentes, qui commente la réunion sur un budget participatif avec des parents d'élèves. Une expérience interessante, dans notre région, on ne le fait pas; à suivre...
http://fmesnard.blogspot.com
bises aussi

amb a dit…

je viens de prendre connaissance de votre blog et de découvrir l'article sur le lycée ampère ; mon fils y est depuis cette année ; quelle lourdeur a fait prendre tant de retard à la rénovation de ce lycée en comparaison à celle du lycée ronsard qui s'est déroulée bien plus rapidement ;
bonne année

BA a dit…

Un projet de restructuration s'inscrit dans le temps, les étapes préparatoires étant les plus longues pour une programmation s'inscrivant parfois sur plusieurs années.
Mais il est vrai que le lycée Ampère, de part son ampleur, necessite une restructuration lourde dans laquelle il est important aussi de trouver le projet le plus adéquat, en concertation également avec la municipalité.
La restructuration complete du site en est à l'étape des jurys de sélection des architectes, procédure incontournable.
Actuellement, le retard concerne la restructuration de la demi-pension. Ci-dessous une lettre que j'ai adressé fin décembre aux membres du conseil d'administration du lycée; elle permet de mesurer les raisons du retard.

------------------

Mesdames, Messieurs,

Lors du denier conseil d’administration de votre lycée auquel je n’ai pas pu assister, il m’a été fait part de votre inquiétude concernant l’opération de restructuration de la demi-pension, opération gérée par la SELC de Loir-et-Cher.

Il me parait important de faire le point sur l’état d’avancement de ce projet qui suscite, à juste titre, inquiétude et interrogation de votre part.

Le retard avéré a commencé en phase d’avant projet détaillé des études de conception. Le maître d’oeuvre, M. Denizot devait remettre son avant-projet en janvier 2004, or il n’a été reçu qu’en janvier 2005. Pendant cette période, la SELC a effectué de nombreuses relances téléphoniques, par mails et courriers recommandés le 8 juin 2004, le 24 juin 2004 avec notification d’une pénalité de 6400 euros HT, le 10 septembre 2004 (les pénalités se cumulant à 12500 euros HT) et enfin le 9 novembre 2004 (la pénalité atteignant le maximum de la mission, soit 16000 euros HT).

En septembre 2004, la SELC a évoqué auprès de la Région une possible résiliation du marché de M. Denizot. Mais en raison, d’une part des coûts et délais supplémentaires induits par une consultation de nouveaux architectes et une reprise au point de départ des études, et d’autre part de la connaissance technique de M. Denizot sur votre établissement, la Région n’a pas souhaité une telle remise en cause.

Début 2005, un dossier d’avant-projet est présenté et approuvé. Une solution est trouvée concernant les pénalités de retard. La SELC a ensuite donné ordre au maître d’œuvre d’établir un dossier de consultation des entreprises pour juin 2005 (pour démarrer la procédure d’appel d’offre en septembre 2005).
Fin juillet, nouveau problème, la seule partie du dossier traitée par les bureaux d’études techniques est remise. La SELC a fixé le 8 septembre dernier une réunion visant à valider le dossier complet d’appel d’offres, puis au 29 septembre : dossier non remis. Une relance par un courrier en recommandé adressé le 9 novembre dernier dresse une nouvelle pénalité de 17500 euros.
M. Denizot s’est engagé depuis à remettre le dossier définitif avant la fin du mois de décembre.
Par conséquent, l’appel d’offres pourrait être lancé courant janvier 2006, pour des travaux démarrant en avril 2006 en cas d’appel d’offres fructueux.

Consciente que ce dossier vous préoccupe, sachez que j’y suis pleinement attentive et que je m’efforce de le suivre au plus près en totale concertation avec le vice-Président chargé des Lycées, M. François Bonneau et la direction des Lycées en restant à votre écoute.
J’espère que ce courrier vous aura apporté tous les éléments nécessaires pour comprendre où en est ce projet, qui je l’espère, va désormais se concrétiser dans l’intérêt des utilisateurs, enseignants, élèves, personnels administratifs et techniques, que vous êtes au quotidien.
--------------

Bonne année également. Bien cordialement,
B.ARRUGA